Mark Wallinger Curates

Londres

The Hayward. Southbank Centre

18 février-4 mai 2009

Confier le commissariat d’une exposition à un artiste est une pratique dans l’air du temps. En attestent les prestations récentes, entre autres, de Ugo Rondinone puis Jeremy Deller au Palais de Tokyo, à Paris. La Hayward, ces dernières années, a fait elle aussi de chaque artiste recevant le prestigieux Turner Prize, dont le dernier en date est Mark Wallinger, son commissaire occasionnel. Quels avantages génère ce nouveau « curating » ? Moins rigide que la sélection conçue par un critique ou un historien de l’art, celle d’un artiste n’a nulle obligation de pertinence académique ou de didactisme. Il lui suffit de rendre compte d’un paysage intérieur, d’une perspective poétique, ou de profiter de l’occasion pour nouer avec le spectateur un dialogue qu’on pressent singulier.

La suite en PDF

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s