Moto, Janvier 2010. Fusion létale (Extrait)

Le 28 janvier 1986, la navette spatiale Challenger explose en vol. Les astronautes en mission sur Challenger, appelés à habiter cet engin plusieurs jours durant, ont organisé depuis des mois leur existence entière autour de cette expédition. À celle-ci, ils se sont donné sans discontinuer, avec ténacité et frénésie. Challenger est leur vie. Challenger devint leur tombeau… Tout comme le capitaine Nemo s’éteint de manière légitime dans son Nautilus (serait-il concevable, voire décent, qu’il meure ailleurs ?), il était dans le bon ordre des choses que Santiago Herrero – comme Ivy, Saarinen, Parlotti… – se tuât avec sa moto… La vie fantasmée d’Herrerro ? Elle ne se concevait qu’avec la moto, de même que la vie fantasmée du torero se définit, se structure, s’anime en fonction du taureau. … Le corps physique de Santiago, avec la chute de la Ossa et l’accident, cessait-il d’exister ? Son corps poétique, lui, se réalisait.

Santiago Herrero

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s