L’avenir éthique de l’art

Dès qu’il s’agit d’«art contemporain» (qu’ils abordent comme un label, plus que
comme un ensemble de pratiques envisagé dans sa complexité), les médias d’information  se focalisent volontiers sur ce qui s’y révèle de nature à bousculer les bonnes mœurs. Le MAMAC (musée d’Art moderne et d’Art contemporain) de Nice, en février2010, exposait plusieurs cochons naturalisés et tatoués signés Wim Delvoye. Aussitôt, les associations de défense des animaux montent au créneau. Les bêtes ont-elles souffert, lors de leur tatouage? ont-elles été élevées dans des conditions correctes et dignes? Tout aussi prestement, les médias vont relayer l’événement en caricaturant l’entreprise de l’artiste
belge, ne voyant en cette œuvre d’art, comme les tenants du consensus, que provocation et méchanceté (ce n’est d’ailleurs pas de l’art, assureront certains dans la foulée).

Lire la suite, ici.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s