L’oeuvre commune – Affaire d’art et de citoyen

Auteur : Jean-Paul FOURMENTRAUX

Préface de Paul ARDENNE

Les Presses du Réel – 2012

Une approche sociologique des nouvelles pratiques artistiques en matière de commande publique.

Ce livre ne s’intéresse pas aux œuvres déjà faites, mais à des « œuvres à faire ». Il a pour objet les métamorphoses du travail de création impulsées par un dispositif original de soutien et de médiation artistique : l’action Nouveaux Commanditaires conçue par l’artiste François Hers et mis en œuvre par la Fondation de France depuis 1991.

« Faire œuvre » et « faire société » sont ici rendus indissociables. Car ni l’œuvre, ni le commun, affaires d’art et de citoyens, n’y sont « déjà là ». L’une et l’autre demandent à être instaurés. Or, cette instauration d’une « œuvre commune » est jalonnée d’une longue série d’associations, d’intrigues, de controverses et de négociations dynamiques entre artistes, médiateurs et citoyens commanditaires.

Au fil des différents chapitres, de nombreux artistes contemporains – John Armleder, Claude Lévêque, Tadashi Kawamata, Xavier Veilhan, Alain Bernardini, Christian Boltanski, Valérie Mréjen, Jean-Luc Moulène – nous font partager ces mouvements de négociation et de transformation de leurs œuvres, vers un « devenir public de l’art ».

Jean-Paul Fourmentraux est sociologue, maître de conférences (HDR) à l’université de Lille 3 et chercheur associé à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS Paris) au Centre d’Études Sociologiques et Politiques Raymond Aron (CNRS).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s