Les étudiants lisent… Sans visage

Voici les oeuvres retenues pour le prix littéraire 2012-2013 des lycées français de la péninsule ibérique

Plus d’infos ici

Sans visage, Paul Ardenne, 165 pages
Roman, Grasset, avril 2012

Marie Rosale, d’origine espagnole, vit à Saintes. Elle hérite d’un visage d’une beauté exceptionnelle et bizarrement inaltérable. D’abord utilisée, enfant, comme symbole vivant de la République espagnole par les descendants charentais des exilés de la Retirada, elle est bientôt l’objet de multiples convoitises, de la part de médecins, de concepteurs de produits cosmétiques et de généticiens, entre autres.
Un jour, on retrouve son corps sans vie, privé de visage. Qui a volé le visage de Marie Rosale dite Marie Saintes ? Pourquoi ? Ce récit narré comme un conte oral est une enquête troublante où se mêle l’aspiration à l’éternelle jeunesse et la question de l’image de soi confrontée au temps et à la dégradation.

Kant et la petite robe rouge, Lamia Berrada-Berca, 104 pages
Roman, La Cheminante, mars 2011

Avancer, Maria Pourchet, 240 pages
Roman, Gallimard, août 2012

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s