Exposition Hybride 2, à Douai : Paul Ardenne plaide pour la liberté des artistes

hybride2


Le critique et historien d’art Paul Ardenne est venu inaugurer samedi soir l’exposition Hybride 2.

À l’ancien hôpital général, en présence du maire, de l’adjointe à la culture, d’artistes invités et du public, Paul Ardenne s’est lancé dans un vibrant plaidoyer en faveur de la liberté de créer. Il a commencé par se réjouir du fait qu’une telle exposition puisse exister, et qu’elle permette d’aborder toute la richesse, la diversité de l’art contemporain. Ceci afin d’échapper tant que faire se peut à la pensée unique. Car pouvoir créer sans entrave, permet de présenter un art jouissif, moins dogmatique. Pour lui, il est clair qu’il n’existe pas de vérité unique. C’est à chaque artiste d’apporter au débat sa perception des choses, ses propres réponses. Même si tout cela peut paraître dissonant au profane, loin d’être du « n’importe quoi », c’est un rempart contre l’uniformité mortellement ennuyeuse. Un remède aussi contre le « travaille, consomme et crève » que dénoncent les Anonymus.

Chantal Brisabois, adjointe à la culture, parla, elle, d’une exposition qui se veut familière. Ici les artistes utilisent des objets quotidiens. En sortant d’ici, chacun aura forcément quelque chose à dire. Et puis quelle chance de pouvoir dialoguer avec des artistes d’aujourd’hui, des gens vivants. Avant de conclure sur une citation de Paul Ardenne : « L’art le plus intéressant ? Celui toujours, qui ébranle ou brise nos certitudes esthétiques. »

Exposition ouverte jusqu’au 6 octobre, à l’ancien hôpital général, rue du Canteleu, sauf le lundi, de 14 h à 19 h. Entrée gratuite.

Concert et vidéos hors les murs
L’Exposition Hybride 2 (voir ci-dessus), c’est aussi des animations hors les murs. Voilà un peu plus d’une semaine maintenant que l’exposition organisée par le SMAC a pris pour écrin l’ancien hospice général de Douai.

Freddy Pannecocke, commissaire de l’expo, a eu l’idée assez risquée et « hybride » d’associer à cet événement un concert rock. Ce fut un succès !

Easy a eu avec plaisir l’honneur d’être le groupe sélectionné. Il a donné un concert vendredi à la MJC de Lambres-lez-Douai qui restera dans les mémoires. Le public a été surpris et enchanté par la qualité des compositions du groupe. Les cinq musiciens ont su capter l’attention de la salle (qui était d’ailleurs comble) et emmener l’auditoire dans un tourbillon de musique. Tout y était : du plus gros riff de hard rock aux mélodies recherchées du rock progressif, en passant par des rythmes empruntés au jazz. Un DVD du concert sera bientôt disponible.

Prochain rendez-vous avec Hybride, ce sera le 30, à 20 heures, à L’Hippodrome de Douai, avec la projection de quinze courts-métrages, au cinéma Paul-Desmarets.

J-F. G.

Article original publié sur lavoixdunord.fr

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s