“L’artiste de garde, la folie, le sexe et le réprouvé”

Capture d’écran 2015-11-25 à 09.28.24

Aurélie Dubois, artiste de garde, vous donne rendez-vous le mercredi 25 novembre à 18h à l‘École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, salle de conférences, pour la projection du film The Corridors, accompagné du texte l’Irréparable de la vie de Daniel Androvski. Cette projection sera suivi d’un débat ouvert avec plusieurs intervenants.

L’oeuvre d’Aurélie Dubois est protéiforme. Elle pratiqua le dessin dès son plus jeune âge et se mit à faire collection de photographies ratées avant d’entamer sa formation artistique aux Beaux-Arts de Paris. Dès le départ son travail revêtit en toile de fond l’idée d’une garde, une garde artistique. Cette idée de l’artiste, définie par le psychanalyste Daniel Androvski en 2008, habite ses créations depuis des années.

Se défendant de tout classicisme et consciente des troubles actuels, Aurélie Dubois questionne ces totems et autres tabous présents au coeur de nos sociétés. The Corridors, court métrage sélectionné pour le festival Coté Court en 2015, en symbolise la quintessence.

À la suite de la projection s’ouvrira un débat en présence de Daniel Androvski, psychanalyste et écrivain, Paul Ardenne, historien et écrivain, Olivier Ghis, historien et rédacteur en chef du journal du Hard de Canal+, Joseph Khalifa, directeur du Club 88, le professeur Maurice Mimoun, chirurgien plasticien et écrivain ainsi que Paule Salomon, kinésithérapeute et lymphologue.

François Véron

Pour plus d’informations, cliquer ici et ici.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s