Résister en solitude

Capture d’écran 2016-01-26 à 09.37.29

Face aux enjeux de la globalisation, de la normalisation, de l’indifférenciation, certains artistes explorent les marges par des approches tant multiples que complexes. En quoi l’acte de création fait résistance ? Quel est le pouvoir de l’art ? Que produit-il ? Quels sont ses rapports avec le pouvoir ? Comment l’artiste résiste-t-il aux modèles de productivité ? Quelles sont les postures et les pratiques qui déjouent le système dominant ? En quoi une approche collective offre-t- elle de nouvelles possibilités ? Il s’agit aussi d’interroger la façon dont l’art impacte la société tout en évitant l’écueil de l’instrumentalisation. En quoi l’art peut-il être considéré comme un levier de développement humain ? Comment peut-il s’inscrire dans une dynamique efficiente ? Quel- les sont les pratiques et leurs effets ?

Jeudi 28 janvier / 14:00-17:00 – Module 2

Résister en solitude. L’individu créatif comme élément micropolitique complexe

Sous ce titre alambiqué, Paul Ardenne veut interroger une réalité simple, que tout créateur aura vécu en son for intérieur : comment marier, comment abouter créa- tion personnelle, nourrie de singularité, d’histoire personnelle, de ressentis parfois incomparables, avec un idéal de résistance et une forme concrète de résistance, à l’oppression notamment ? On le sait bien : solitude et résistance ne font pas forcé- ment bon ménage, la résistance efficace est plutôt du côté du groupe, de la phalange organisée.

Questions à poser, dès lors : une résistance solitaire est-elle possible ? La création vécue comme résistance à l’ordre établi, quel qu’il soit, est-elle soluble dans les grands mouvements d’opposition politiques ou éthiques ? Le créateur, en soi, est-il porteur d’une « micropolitique », et peut-il l’incarner efficacement ?

Pour en savoir plus sur le programme complet du séminaire, cliquer ici.

Advertisements

One response to “Résister en solitude

  1. Comme cela est bien dit : Résister en solitude… Rien à ajouter, ou plutôt tant que ce n’est pas le lieu. Bon séminaire ! Si publication, il y a, cela m’intéresse.
    Bien à vous et mes meilleurs voeux à cette occasion. Véronique Le Mouël

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s