Category Archives: Moto

J’ai toujours voulu écrire un livre sur la moto.

Alors je l’ai écrit.

Et à partir de septembre, chaque mois, vous en trouverez sur mon blog des extraits.

Je l’ai écrit, pour tous les motards, les bikers, qui se reconnaîtront dans le paysage phénoménal de la machine Moto, machine d’exception, fondamentalement existentielle.

Et pour les autres aussi.

Image

Motopoétique dans TGV Magazine

tgvmag

Advertisements

Motopoétique dans Cafe Racer, mars-avril 2014

1Motopoétique-Café Racer n68 mars avril 14

2Motopoétique-1Café Racer n68 mars avril 14

3Motopoétique-2Café Racer n68 mars avril 14

Motopoétique dans Moto Revue, hors série, mars 2014

Motopoétique - Moto revue - hors série 13 mars 14

Motopoétique - Moto revue - hors série 13 mars 14-1

Motopoétique dans Archistorm, n. 65, janvier-février 2014

BLOCKBUSTER_MOTO ET ART C_ARDENNE-1

BLOCKBUSTER_MOTO ET ART C_ARDENNE-2

BLOCKBUSTER_MOTO ET ART C_ARDENNE-3

La presse en parle : Motopoétique au MAC Lyon

Pour visionner les articles et vidéos, suivre ce lien.

Motopoétique sur radiopluriel

Le Musée d’Art Contemporain présente l’exposition ‘Motopoétique’, dont Paul Ardenne est le commissaire, jusqu’au 20 avril.

Une exposition avec 42 artistes, plus de 200 œuvres, qui montre la culture de la moto sous tous ses angles et avec tous les médiums de l’art contemporain. Car il s’agit bien d’une exposition d’art contemporain, initiée par un historien et critique d’art, et non d’une exposition de motos. Les thèmes de la machine, de l’automobile, de l’avion, etc … étaient abordés depuis longtemps par les artistes : l’amour des futuristes pour la vitesse, le machinisme mis en avant par la Nouvelle Objectivité, les représentations de voitures rutilantes du pop-art, etc… Celui de la moto était présent dans le cinéma, dans la littérature, etc .., beaucoup moins dans les arts plastiques. Voilà qui est réparé, par un motard critique d’art !

Pour écouter une interview de Paul Ardenne réalisée le samedi 8 mars à la Brasserie du Musée, cliquer sur :

http://www.crancra.org/emissions/radio-pluriel/2014-03-08_Paul_Ardenne.mp3

Site web du Musée d’Art Contemporain de Lyon : http://www.mac-lyon.com/

Article publié sur radiopluriel.fr

MOTOPOETIQUE sur culturebox.francetvinfo.fr

“Motopoétique” un déroutant voyage à deux roues au MAC


© Shaun Gladwell

Le Musée d’Art Contemporain de Lyon accueille jusqu’au 20 avril une exposition qui peut surprendre en ces lieux: “Motopoétique”. Paul Ardenne a rassemblé 200 oeuvres de 42 artistes qui illustrent les rapports qu’entretient l’homme avec cette machine à 2 roues. Il est question d’amour, de liberté, de rêve mais aussi de mort. La moto au delà de la machine.

Soyons clairs!
Pour ceux qui s’étonneraient de voir exposé l’univers de la moto au MAC, il suffit de pénétrer dans le hall d’entrée pour comprendre que ces machines très anciennes ou futuristes peuvent être aisément vues comme des oeuvres d’art.

C’est bien pour cela que le commissaire de l’exposition Paul Ardenne, critique d’art, motard passionné auteur de “Moto mon amour” a voulu emmener le visiteur au delà de cette première contatation.
Il a rassemblé des oeuvres d’artistes motards ou amateurs de motos mais pas uniquement.
Prenez Ange Leccia. Le photographe et vidéaste corse qui a formé Apichatpong Weerasethakul (futur Palme d’Or au festival de Cannes) a vécu au Japon. Il n’est pas particulièrement amateur de motos et pourtant.
Ce qui l’a frappé lors de son séjour au pays du soleil levant c’est de voir de frêles jeunes hommes ou femmes enfourcher des monstres mécaniques dans la jungle urbaine.
C’est ce contraste qu’il a choisi de montrer à “Motopoétique”

Et de fait l’oeuvre d’Ange Leccia est la véritable porte d’entrée dans l’univers de cette exposition. Celle qui nous ouvre les portes de la poétique motarde.
A partir de là, la moto objet s’effacera derrière les représentations qu’en offrent les artistes au public.
Comme les grapppes de casques de Lionel Scoccimaro

Ou l’étonnant Moto vélo’v de Benedetto Bufalino. Bien malin celui qui peut reconnaître une Yamaha sous cet habit de carton.
Une transformation que vous pouvez suivre en vidéo.

La réalisatrice américaine Janet Biggs est connue pour son goût de l’extrème. A Lyon elle présente “Vanishing Point” . Son film, qui empreinte son titre au road movie de Richard Sarafian (1971) met en parallèle des images du record du monde de vitesse à moto détenu par Leslie Porterfield sur le lac salé de l’Utah et celles des membres du cheur de gospel du Addicts rehabilitaion Center d’Harlem.
La moto comme véhicule de métaphore:

Motopoétique est aussi rythmée par des petites vidéos dans lesquelles Paul Ardenne développe les thèmes attachés à cet univers.

De “Courbe” à “Mort”, de “Mythe” à “Equilibre” 10 mots clés décodés par le motard Paul Ardenne

Le plaisir et la mort font partie intégrante de l’univers du motard.
Jeremy Deller et Alan Kane s’intéressent de près aux pratiques populaires britaniques. A Coalville dans le Leicestershire, ils ont eu l’occasion d’assister aux obsèques d’un motard dont le corbillard dit à lui seul la passion qui l’animait

Au final, Motopoétique nous rappelle que la moto est plus que jamais un véhicule de la liberté,
Si ces visions du cheval de fer peuvent dérouter (les motards purs et durs) , elles leur ouvrent, comme au public non initié, les chemins du rêve et confirment qu’avec la moto la liberté n’est pas un fantôme.
Etre dérouté c’est aussi, au sens premier, être sorti de la route toute tracée. N’est ce pas l’essence de la poésie?

“Motopoétique” au Musée d’Art Contemporain de Lyon
Jusqu’au 20 avril 2014

Article publié sur culturebox.francetvinfo.fr