Category Archives: Art contemporain

ONLINE LECTURES | Utopian Thinking and Arts?

© Jean-Daniel Berclaz, Vernissage d’un point de vue, 2012

Utopian Thinking and Arts?

Thursday, February 4, 2021
Organizer, moderator: Kinga German, art historian, associate professor, Institute for Theoretical Studies

Dates, speakers, lecture topics

  • 10:00-11:20 a.m. Dr. phil. Paul Ardenne (UFR des Arts, University of Amiens) art historian, curator: “What art for the Anthropocene?”
  • 11:30-12:50 a.m. Dr. phil. Sebastian Baden (Kunsthalle Mannheim), art historian, curator for contemporary art & sculpture departament Kunsthalle Mannheim: „Art & Politics. Revolutions and Post-Colonial Perspectives in the Art World”
  • 13:40-14:45 p.m. Dr. phil. Noemi Smolik (Prague, Frankfurt am Main), art historian, art critique: “The Russian Avant-Garde: A Projection Screen for Modern Utopian Thinking?”

Lectures will be held through zoom, they are open, public and subject to registration.
MOME website

“AÉROSOLthérapie” à l’espace Topographie de l’art

VAPORISER-CRÉER, DE LA LÉGÈRETÉ À LA DENSITÉ
Paul Ardenne
écrivain et historien de l’art

L’exposition « AÉROSOLthérapie » présente divers travaux plastiques de quinze peintres ou dessinateurs utilisant tous l’aérosol ou l’ayant utilisé – Larry Deyab, Roland Topor et Jules Olitski, de la partie, sont décédés respectivement en 2016, 1997 et 2004. Cette utilisation s’avère d’une nature variée. Certains artistes ont recours à la bombe de peinture de manière exclusive pour tracer ou recouvrir la toile ou le support du dessin. D’autres, plus parcimonieux ou plus aventureux, l’utilisent à l’appui de manières de peindre ou de dessiner plus conventionnelles.
Le spray, l’acte de vaporisation, vient dans ce cas enrichir leur palette, la composition et l’effet stylistique produit. L’aérosolthérapie, technique de soin qui fournit à l’exposition son intitulé, consiste à faire inhaler à un malade, par nébulisation, des médicaments en suspension dans un gaz, et ce, pour acheminer dans ses voies respiratoires un microbrouillard (l’aérosol au sens strict) de substances curatives. Rapporté à l’expression artistique, le principe aérosol-thérapeutique entend suggérer que la peinture aérosol, la Spray Painting, n’est pas sans effet sur l’état même de la représentation, picturale comme graphique. Légère par sa matière mais dense par ses effets, celle-ci peut agir comme une relance inventive, comme un renforcement, comme un étai bénéfique. Son pouvoir de dynamiser l’art pictural ou le dessin en fait un allié essentiel, fraternel, secourable au besoin, de la création plasticienne. […]

AÉROSOLthérapie
Topographie de l’art, 15 rue de Thorigny, 75003 Paris
Exposition du 04 décembre 2020 au 13 février 2021
Commissaires : C.N. Jelodanti (Clara Djian & Nicolas Leto)
avec : Christian Aubrun, Bruno Bressolin, Larry Deyab, Jean Faucheur, Frédéric Fleury, Orsten Groom, Hippolyte Hentgen, C.N. Jelodanti, Rainier Lericolais, Renée Levi, Jules Olitski, Jim Sanders Shoboshobo, Sindre Foss Skancke, Roland Topo



“Le bout de la route : une critique apocalyptique ?”

Discussion avec Paul Ardenne sur des questions de Karim Ghaddab, organisée par l’unité de recherche Design et Création de l’Esadse et soutenue par le ministère de la Culture en partenariat scientifique avec les Archives de la critique d’art et artpress.

C’est devenu un truisme que de souligner la multiplication des crises de tous ordres, au début d’un XXIe siècle qui s’est ouvert avec les attentats terroristes du World Trade Center, s’est poursuivi avec la crise financière des subprimes en 2008, puis la crise migratoire depuis une dizaine d’années, la crise écologique et climatique qui désigne notre présent comme “anthropocène”, la crise politique mondialisée qui voit émerger populismes et mouvements sociaux de grande ampleur, et désormais la crise sanitaire liée à la pandémie de covid 19. En regard de cet état de crise généralisé et permanent, la situation de l’art apparaît comme un épiphénomène qui ne concerne qu’une minorité de privilégiés. Pourtant, si l’on en croit l’étymologie, la “crise” est un moment “critique”, propre à basculer vers la guérison ou la mort. Par sa capacité supposée de diagnostic, la critique d’art est-elle (encore) en mesure de nous éclairer sur les œuvres et, par conséquent, sur l’état du monde dans lequel elles s’inscrivent ? Dans un contexte d’urgence permanente, peut-elle se montrer réceptive à des œuvres qui ne s’inscrivent pas dans le commentaire de l’actualité ? Peut-elle maintenir des prétentions évaluatrices ou n’est-elle réduite qu’à un exercice communicationnel parfaitement intégré à l’industrie culturelle ? Le délicat tressage que, depuis sa naissance au siècle des lumières, la critique d’art entendait nouer entre rationalité et sensibilité conserve-t-il aujourd’hui sa pertinence ?

“Courants Verts. Créer pour l’environnement” dans la revue ARTLUK

Pour lire l’article en ligne, cliquez ici

“L’architecture fin du monde III” dans ARCHISTORM, n°105

“Courants verts” sur France Musique

Sarah Trouche, Aral Revival, performance au Kazakhstan sur la mer d’Aral asséchée © Sarah Trouche @ ADAGP

À ÉCOUTER ICI

“CourantsVerts, créer pour l’environnement” à l’espace Fondation EDF

“Courants verts. Créer pour l’environnement”
Espace Fondation EDF, Paris
16 sept. 2020 – 31 janv. 2021

Commissariat : Paul Ardenne

L’exposition « Courants verts – Créer pour l’environnement » présente les travaux de vingt-cinq artistes, français et internationaux, tous engagés dans le combat écologique et résolus à affronter les défis que pose l’anthropocène. Ses trois axes thématiques sont « AVERTIR », « AGIR », « RÊVER » . L’ambiance de l’exposition n’est ni au pessimisme ni à la collapsologie mais au réalisme. Il s’agit ici de montrer un processus d’adaptation. L’anthropocène impose à l’humanité de nouveaux comportements pratiques, un rapport repensé à l’environnement, une culture et des mentalités refondées. L’art participe à cette mutation essentielle.

Avec des œuvres de ACKROYD & HARVEY, MARIA THEREZA ALVES, JANET BIGGS, JOSEPH BEUYS, THIERRY BOUTONNIER, MICHEL DE BROIN, NICOLE DEXTRAS, CHRISTIANE GEOFFROY, JÉRÉMY GOBÉ, NATHAN GRIMES, OLGA KISSELEVA, COUTURIER LAFARGUE, JANET LAURENCE, BARBARA ET MICHAEL LEISGEN, LUCY ET JORGE ORTA, FERNANDO PRATS, JEAN-FRANÇOIS ROBIC, JACQUES ROUGERIE, KHVAY SAMNANG, SARAH TROUCHE, SAM VAN AKEN.

“Courants verts. Créer pour l’environnement”
Espace Fondation EDF Paris
16 septembre 2020 – 31 janvier 2021
Commissariat : Paul Ardenne

Livre-catalogue Courants verts disponible chez les libraires et aux éditions La Muette/Le Bord de l’Eau. Avec des textes de Paul Ardenne, Bénédicte Ramade, Lauranne Germond et Alice Audouin.

Entretien dans “La Libre Belgique”